Evitant le risque d’être arrêté par les autorités judiciaires de l’Espagne, Carles Puigdemont, le président indépendantiste catalan destitué par Madrid, ne se présentera pas jeudi devant la justice espagnole.

« Dans la mesure de ce qu’il m’a dit, cela n’aura pas lieu », a affirmé l’avocat belge des droits de l’Homme Paul Bekaert. « Parce que nous souhaitons attendre les réactions à venir du gouvernement espagnol pour voir ce qu’il se passera ensuite », a-t-il ajouté, interrogé mardi soir par le programme d’actualité Nieuwsuur de la chaine publique néerlandaise NOS.

La justice espagnole a convoqué mardi Puigdemont et treize de ses « ministres », qui sont appelés à comparaître jeudi et vendredi en vue de leur inculpation.

Etiquette: ; ;