Le commandant des forces spéciales de la Coalition internationale des États-Unis pour la lutte contre Daesh, le major-général James Gerrard, dans une interview avec des journalistes, a révélé accidentellement le nombre de soldats américains en Syrie.

Selon lui, afin de soutenir les détachements syrien des forces démocratiques dont l’épine dorsale sont les combattants du PYD (l’aile syrienne des terroristes du PKK), dans le nord de la Syrie, environ 4 000 soldats américains sont déployés.

Immédiatement après la «confession», le général américain s’est précipité de masqué ses paroles en disant : «Je suis désolé, je l’ai par faute. Il y a environ 500 soldats en Syrie « .

Selon les données officielles du Pentagone, il y a 503 militaires américains en Syrie, sans tenir compte des «forces de rotation» temporairement déployées.

Etiquette: ;