Une trentaine de personnes se trouvant sur un marché populaire ont été tuées mercredi dans le nord du Yémen, dans un raid aérien attribué par les rebelles chiites houthis à l’aviation de guerre saoudienne.

Au total, 29 personnes ont péri et 17 autres ont été blessées dans la localité de Sahar, a indiqué un responsable des services de santé des rebelles houthis.

L’agence de presse Saba de ces rebelles soutenus par l’Iran a accusé l’aviation de l’Arabie saoudite –qui intervient militairement au Yémen– d’être à l’origine de ce bombardement. Selon elle, le raid a fait 21 morts et 9 blessés, tous des civils.

Le responsable des services de santé était, lui, incapable de dire si les victimes étaient toutes civiles.

Le raid a visé un marché populaire de la localité de Sahar, l’une des sous-préfectures de la province de Saada, bastion des rebelles houthis, selon les deux sources.

Saba a publié une photo montrant des corps déchiquetés et carbonisés, présentés comme des victimes du bombardement de mercredi.

Etiquette: ; ;