Les cinq Argentins tués lors de l’attentat de New York s’étaient connus sur les bancs de l’Institut polytechnique de Rosario, où ils avaient été diplômés en 1987, un lycée où les élèves tissent des liens « pour la vie ».

Ils étaient dix à s’être rendus à Manhattan pour célébrer le 30e anniversaire de l’obtention de leur diplôme du « Poli« . Cinq ont terminé leur vie sur la piste cyclable balayée par la violence.

Alejandro Pagnucco, Ariel Erlij, Hernan Ferruchi, Hernan Mendoza et Diego Angelini, étaient architectes ou chefs d’entreprise. Ils étaient arrivés samedi et comptaient passer une semaine à New York.

« Diego avait quatre enfants. C’était un homme souriant, généreux, aimable« , se souvient Laura Racca, une ancienne du « Poli« . Ils ont travaillé ensemble dans un cabinet d’architecture.

Une des victimes, Erlij, 48 ans, était un chef d’entreprise dans le secteur de la sidérurgie, il avait payé le billet d’avion de certains de ses amis, selon la presse argentine.

Etiquette: ;