Un nouveau scandale éclate entre la Pologne et l’Ukraine. Varsovie a déclaré que les Ukrainiens qui ont une position ouvertement anti-polonaise ne seront pas laissés entrer en Pologne.

« Nous nous rendons compte de l’importance de l’Ukraine pour des raisons géopolitiques », s’est prononce le Ministre des affaires étrangère de la Pologne Witold Waszczykowski.

« Mais les Ukrainiens, conscients de l’importance de leur Etat pour notre sécurité, pensent que les problèmes qui nous séparent, en particulier les problèmes historiques, devraient passer au deuxième, troisième plan », a-t-il ajouté. « Actuellement, nous lançons des procédures qui ne permettront pas aux personnes occupant des positions extrêmement anti-polonaises de venir en Pologne. Les gens qui portent manifestement des uniformes de « SS Galicia » n’entreront pas en Pologne « , a déclaré Waszczykowski.

Rappelons qu’en été 2016, la chambre basse du parlement polonais a adopté une résolution pour reconnaître le 11 juillet comme la journée nationale de commémoration des victimes du génocide, commise par les nationalistes ukrainiens contre les habitants de la deuxième République polonaise en 1943 – 1945. Des massacres ont été commis en 1939 – 1945 par des partisans de l’Organisation des nationalistes ukrainiens – l’Armée insurgée ukrainienne (OUN-UPA) contre la population polonaise de Volhynie, de Galicie orientale et des voïvodies sud-est de la deuxième République de Pologne.

Etiquette: ; ;