L’ambassade russe à Washington se dit déçue du fait que les États-Unis renoncent à voter une résolution de l’Onu contre l’héroïsation du nazisme, a déclaré la mission diplomatique dans un communiqué.

Moscou a commencé à élaborer la nouvelle résolution de l’Assemblée générale de l’ONU intitulée «La lutte contre l’héroïsation du nazisme, du néonazisme et d’autres pratiques favorisant la recrudescence des formes contemporaines du racisme, de la discrimination raciale, du xénophobie et l’intolérance qui en résulte».

Le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov

Il est à noter que des dizaines de pays coparrainent traditionnellement l’élaboration du projet, adopté en règle générale par la vaste majorité des membres de l’organisation internationale. Toujours est-il que Washington s’y oppose systématiquement. À titre d’exemple, seuls les États-Unis et l’Ukraine ont voté contre la résolution l’année dernière.«La réticence des États-Unis à approuver la résolution provoque à chaque fois confusion et frustration, d’autant plus que les tentatives acharnées visant à justifier cette position par le souci de la liberté d’expression ne sont pas convaincantes, en particulier dans le contexte des réactions de la société américaine face aux phénomènes traités dans la résolution et qui ont lieu au sein même des États-Unis», a annoncé l’ambassade russe à Washington.

D’après l’ambassade, la résolution viserait à sensibiliser la communauté internationale sur la montée actuelle des partis et mouvements extrémistes et à condamner la glorification des nazis et des collaborateurs, l’inauguration de tout mémoriel en leur honneur et la destruction des monuments dédiés aux combattants contre le nazisme.

L’adoption de la résolution, conclut l’ambassade, constitue «un signal indiquant la nécessité de se tenir du bon côté de l’Histoire».

Etiquette: ; ;