Le célèbre politologue indien Brahma Chellaney suggère de créer une union informelle de pays démocratiques asiatiques — à savoir, États-Unis, Inde, Japon et Australie — contre la Chine.

Il établit des parallèles entre la montée actuelle de la Chine et le renforcement de l’Empire allemand au début du 20ème siècle, en estimant que les démocraties asiatiques doivent s’unir pour maîtriser les ambitions de la RPC. C’est le développement du concept japonais de «Diamant de Sécurité Diamond» et est similaire au «Principled Security Network» américain.

La première étape d’une telle alliance comporteait la résistance aux tentatives de la Chine de prendre aux détroits, la seconde — la promotion des initiatives géo-économiques à grande échelle afin de réduire l’influence chinoise sur de petits pays.

Dans ce conetexte-là l’emploi par Trump et son équipe du terme «région Indo-Pacifique» au lieu de «Asie-Pacifique» ne semblerait pas hasardeuse. On peut prédire que si la Chine continue à faire pression sur l’Inde, elle peut acquérir le statut d’allié majeur en dehors de l’OTAN d’ici 10 ans. En outre, autour de la nouvelle Entente, il y aurait un réseau de partenaires souples, par exemple, à Singapour, en Thaïlande, aux Philippines et au Vietnam.

Etiquette: ; ;