Concernant la livraison d’armes à l’Ukraine, «Le président russe Vladimir Poutine a déjà déclaré que cette décision de Washington témoignerait du franchissement de la ligne rouge, et que la réponse de Moscou sera adéquate».

A l’issue d’une rencontre avec le président ukrainien Porochenko, l’envoyé spécial américain Kurt Volker a déclaré que Washington est favorable à la fourniture d’armes à Kiev et que d’ici la fin de l’année, les Etats-Unis présenteront une résolution à l’ONU sur la présence de « soldats de la paix » dans le Donbass. Cette force devra selon Volker être armée, être déployée sur l’ensemble du territoire de la zone de combat, et surtout devra contrôler la frontière russo-ukrainienne qui traverse les territoires des Républiques de Donetsk et de Lugansk.

Selon Igor Korotchenko, rédacteur en chef de la revue « Défense Nationale » («Национальная оборона») et disposant de sources très bien informées parmi les autorités Russes, la Russie bloquera immédiatement la résolution américaine au Conseil de sécurité de l’ONU, si elle indique que le contrôle de la frontière sera transféré aux « soldats de la paix ».

Il est en effet parfaitement clair qu’une telle hypothèse signifiant de facto le blocage de la frontière russo-ukrainienne dans le Donbass, l’armée ukrainienne envahira les 2 républiques indépendentes et causera à nouveau de lourdes pertes parmi les civils. Plus généralement, selon Korotshenko, Moscou refusera tout ce qui n’a pas déjà été accepté dans les « accords de Minsk » pour résoudre le conflit.

Concernant la livraison d’armes à l’Ukraine, « Le président russe Vladimir Poutine a déjà déclaré que cette décision de Washington témoignerait du franchissement de la ligne rouge, et que la réponse de Moscou sera adéquate », a souligné M. Korotchenko.

Lien

Etiquette: ; ; ;