Carles Puigdemont, président catalan destitué, et ses quatre conseillers, sous le coup d’un mandat d’arrêt européen, se sont livrés dimanche matin à la police belge, a annoncé le parquet de Bruxelles.

«Les cinq personnes recherchées en Espagne se sont présentées d’elles-mêmes à la police de Bruxelles. Elles ont été placées en garde à vue à 09h17 ce matin. Le juge les entendra cet après-midi. Il a jusqu’à demain matin pour se décider», a déclaré Gilles Dejemeppe, porte-parole du parquet de Bruxelles, lors d’une conférence de presse.

Un juge d’instruction sera saisi et aura donc 24 heures, jusqu’à lundi 9H17, pour décider de les placer en détention, de les libérer sous condition ou caution.

Etiquette: ;