Dans le contexte des arrestations en Arabie saoudite de 10 princes et de dizaines d’anciens ministres par décret royal, la conseillère du directeur du l’Institut russe des recherches stratégiques, Elena Souponina, a évoqué les raisons d’une telle décision.

Le renforcement du pouvoir du prince héritier ainsi l’intention de mener à bien le programme de réformes Vision 2030 dans le royaume ont poussé la commission anticorruption, dirigé par Mohammed ben Salmane, à faire arrêter 10 princes et des dizaines d’anciens ministres.

«Je crois que cette mesure vise à consolider le pouvoir du prince héritier tout comme à entreprendre des réformes. Cela veut dire qu’il s’agit d’un processus parallèle», a souligné à Sputnik Mme Souponina.

Selon l’expert, le sort des membres de la famille royale assignés à résidence va dépendre de l’influence de Mohammed ben Salmane.

«Mais il est déterminé à mettre de côté tous ceux qui s’opposeraient aux réformes dans le pays ainsi qu’au renforcement de son pouvoir», a précisé Elena Souponina.

Dix princes et des dizaines d’anciens ministres ont été arrêtés samedi en Arabie saoudite sur décision de la commission anticorruption, a annoncé la chaîne satellitaire à capitaux saoudiens Al-Arabiya.

Etiquette: ;