L’attaque à la voiture piégée dans la plus importante ville de l’est de la Syrie, Deir ez-Zor, récemment reprise à Daech, a coûté la vie à plus d’une centaine de personnes, selon un nouveau bilan annoncé par la télévision d’État.

Plus d’une centaine de personnes ont péri dans un attentat à la voiture piégée perpétré samedi contre un important centre de rassemblement de déplacés au nord-ouest la ville syrienne de Deir ez-Zor, relate la télévision d’État. Plusieurs dizaines de personnes ont été blessées.

Les victimes de l’attentat cherchaient à fuir les combats qui font rage dans cette province pétrolière dont Daech s’était emparé en 2014, profitant du chaos engendré par la guerre en Syrie déclenchée en 2011. Pris en étau, les djihadistes ont été ainsi la cible de deux offensives distinctes, l’une menée par l’armée gouvernementale, et l’autre par une alliance arabo-kurde soutenue par les États-Unis.L’attentat de samedi intervient deux jours après la libération complète de la ville de Deir ez-Zor du joug de Daech annoncée par l’armée syrienne.

Etiquette: