Deux attentats suicide attribués à Al-Qaïda et visant les services de sécurité ont secoué dimanche la ville d’Aden, faisant au moins cinq morts et mettant fin à des mois de calme dans la grande ville du sud du Yémen.

Le première attaque lancée par un kamikaze à bord d’un véhicule piégé a visé le convoi du chef de la sécurité de la ville, le général Chalal Chae, au moment où il entrait dans son QG.

«Au moins policiers ont été tués et d’autres blessés», a indiqué un responsable des services de sécurité, ajoutant que le général Chae et ses gardes sont sortis indemnes de l’attaque.

L’attentat a été suivi par des tirs de «combattants d’Al-Qaïda» postés sur les toits entourant le QG. La police a envoyé des renforts et les échanges de tirs ont duré des heures, a ajouté ce responsable.

Dans le deuxième attentat, un kamikaze a réussi à s’introduire dans le QG de la brigade criminelle d’Aden avant de se faire exploser, a indiqué le même responsable des services de sécurité.

L’explosion a provoqué un incendie et des échanges de tirs ont eu lieu entre des gardes du QG et des «éléments d’Al-Qaïda», soutenant le kamikaze.

Durant l’attaque, des assaillants se sont introduits dans les locaux de la brigade criminelle et ont mis le feu aux dossiers de cette unité, a ajouté ce responsable.

Aucun bilan n’a été communiqué pour le moment.

Etiquette: ;