En Autriche, près de trois semaines après les élections législatives, une question se pose désormais : quel avenir pour la gauche ?

Le parti social-démocrate, le SPÖ, est arrivé deuxième de ces élections le 15 octobre dernier, avec 27 % des voix. Pourtant, il est écarté des discussions actuelles entre les conservateurs de l’ÖVP et les nationalistes du FPÖ, qui veulent tous deux s’allier pour gouverner le pays. Le SPÖ accuse le coup après une campagne marquée par le scandale Silberstein, du nom de ce consultant du SPÖ qui serait à l’origine de vidéos douteuses contre Sebastian Kurz, publiées sur Internet. Le parti se prépare désormais à retourner dans l’opposition, un rôle peu habituel pour lui.

Etiquette: ; ;