Le président catalan destitué Carles Puigdemont a critiqué mardi l’UE pour son soutien au «coup d’Etat» intenté selon lui par le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy contre sa région, mise sous tutelle depuis fin octobre.

«Accepterez-vous le résultat du vote des Catalans (le 21 décembre) ou allez-vous continuer à aider M. Rajoy dans ce coup d’Etat?», a-t-il lancé aux présidents de la Commission et du Parlement européens, lors d’une réunion avec des maires catalans à Bruxelles, sa première prise de parole en public depuis la décision dimanche de la justice belge de le mettre en liberté sous conditions.

Etiquette: ;