On pourrait dire que Paris néglie pas la Maison Blanche, car son patron actuel n’a pas été convié à une haute réunion qui se tiendra le 12 décembre prochain. L’Élysée explique que seul les chefs d’États impliqués dans «la mise en œuvre de l’accord de Paris» ont été invités.

Cette fois Donald Trump ne verra pas Paris. Alors que la France va organiser, le 12 décembre prochain, un sommet sur le climat, le président américain n’a pas été convié. «Pour l’instant, le président Donald Trump n’est pas invité» car les chefs d’État conviés sont ceux «des États engagés dans la mise en œuvre de l’accord de Paris», a déclaré la présidence de la République. «Cela dit, nous allons inviter les États-Unis à un niveau de représentation diplomatique» et le pays sera représenté au niveau du gouvernement fédéral, a-t-on précisé à l’Élysée.

Près de 2000 participants se rassembleront sur l’Île Seguin le moins prochain pour dresser un bilan deux ans après la signature l’accord de Paris. Cette réunion sera donc marquée par une absence de taille, celle de l’invité d’honneur du 14 juilletdernier. Donald Trump avait annoncé en juin le retrait des États-Unis de l’accord de Paris, qui ne sera toutefois effectif qu’en 2020. Adopté fin 2015, ratifié à ce jour par 169 pays, ce pacte historique vise à limiter le réchauffement mondial sous 2°C, voire 1,5°C, par rapport au niveau d’avant la Révolution industrielle.

Etiquette: