Mission presque accomplie.

En visite sur la base militaire française d’Abu Dhabi, Emmanuel Macron a annoncé jeudi la fin prochaine de l’État islamique. Evoquant la victoire des alliés à Raqqa, le fief de Daech, le président de la République a d’abord rappelé que c’est dans cette ville que les attaques terroristes du 13 novembre 2015 avaient été «planifiées, organisées, commanditées». «Presque deux ans jour pour jour après ces attentats, nous avons gagné», a assuré Emmanuel Macron avant de promettre d’éradiquer l’État islamique de la zone irako-syrienne «dans les prochains mois».

«Mais il n’en sera pas terminé de ce combat», a toutefois mis en garde le chef de l’État devant les militaires. Si l’islamisme radical est en passe de perdre son état, les foyers terroristes demeurent nombreux dans la zone. «Ce qui se joue ici, c’est l’une des contributions françaises essentielles dans la lutte contre le terrorisme», a expliqué le chef de l’Etat. Quelques minutes avant son discours, il venait d’assister à un briefing opérationnel sur la frégate antiaérienne Jean Bart. Dans le Golfe, les militaires français sont engagés dans des opérations maritimes, aériennes et terrestres pour bloquer les sources de financement du terrorisme.

Etiquette: ; ;