Vladimir Poutine a rejeté les accusations selon lesquelles les sportifs russes feraient partie d’un système de dopage d’État. Selon lui, la Russie lutte contre les cas de dopage isolés comme tous les autres pays.

La Russie n’a jamais mis en place de système de dopage institutionnalisé, a déclaré jeudi le Président russe Vladimir Poutine.

«Il n’y a jamais eu et j’espère qu’il n’y aura jamais un système de dopage d’État en Russie, bien qu’on essaie de nous le reprocher et même de nous en accuser», a indiqué M.Poutine lors d’une rencontre avec les ouvriers de l’usine des compresseurs de Tcheliabinsk.

Le Centre antidopage

Le chef de l’État russe a reconnu l’existence de cas isolés de dopage en Russie, «d’ailleurs comme dans beaucoup d’autres pays».

«Nous luttons contre cette pratique, nous prenons des mesures et nous poursuivrons ces efforts», a ajouté M.Poutine.

Le Comité d’enquête de Russie a réfuté mercredi les arguments de Richard McLaren, expert indépendant de l’Agence mondiale antidopage (AMA), concernant la présence en Russie d’un programme de dopage d’État et une substitution des tests antidopage aux Jeux olympiques de Sotchi en 2014. Selon la porte-parole du Comité d’enquête, Svetlana Petrenko, aucun des 700 athlètes, entraîneurs, professionnels de la santé, employés des fédérations sportives russes, du Centre d’entraînement sportif des équipes nationales, de l’Agence antidopage RUSADA et du Centre antidopage «n’a confirmé l’existence de programme de dopage».

Etiquette: ; ;