L’ambassadeur de Russie au Liban, Alexander Zasypkin, a estimé jeudi, que le dossier du Premier ministre démissionnaire Saad Hariri, pourrait être renvoyé au Conseil de sécurité des Nations Unies, si la question n’est pas éclaircie.

Zasypkin a ajouté, dans une interview accordée à la chaîne libanaise « LBC », que « la question du retour de Hariri relève des droits souverains du Liban », appelant au respect de cette souveraineté.

« En cas de retard de clarification à ce sujet, la question sera discutée au Conseil de sécurité de l’ONU », a-t-il noté.

Il a souligné que « le fait que l’Arabie saoudite appelle à ce que Hezbollah ne participe pas au nouveau gouvernement, est une ingérence directe dans les affaires intérieures du Liban, et il est difficile de parler de la prochaine formation gouvernementale».

« Cette demande renforce l’importance de la présence du Hezbollah dans le gouvernement libanais », a-t-il considéré.

Etiquette: ;