L’ambassadeur de Russie au Liban, Alexander Zasypkin, a estimé jeudi, que le dossier du Premier ministre démissionnaire Saad Hariri, pourrait être renvoyé au Conseil de sécurité des Nations Unies, si la question n’est pas éclaircie.

Zasypkin a ajouté, dans une interview accordée à la chaîne libanaise «LBC», que « la question du retour de Hariri relève des droits souverains du Liban », appelant au respect de cette souveraineté.

«En cas de retard de clarification à ce sujet, la question sera discutée au Conseil de sécurité de l’ONU», a-t-il noté.

Il a souligné que « le fait que l’Arabie saoudite appelle à ce que Hezbollah ne participe pas au nouveau gouvernement, est une ingérence directe dans les affaires intérieures du Liban, et il est difficile de parler de la prochaine formation gouvernementale».

«Cette demande renforce l’importance de la présence du Hezbollah dans le gouvernement libanais», a-t-il considéré.

Etiquette: ;