La tension était à son comble ce vendredi 10 à Clichy-la-Garenne dans les Hauts-de-Seine. A l’appel de Rémi Muzeau, le maire (LR) de la ville, une centaine d’élus de la droite francilienne et du Front national ont manifesté vers 13 heures contre une prière de rue organisée par des fidèles musulmans sur la place du marché à l’appel de l’Union des associations musulmanes de Clichy (UMAC).

Cette dernière veut ainsi protester contre le déplacement de la mosquée de la ville, jusqu’ici sise dans un lieu transformé en médiathèque, dans une nouvelle salle qu’ils estiment inadaptée.

A la mi-journée de ce vendredi, les élus LR et FN, menés par le maire LR Rémi Muzeau, sont donc venus sur la place, ceints de leurs écharpes tricolores, manifester leur « ras-le-bol » face à la foule de fidèles musulmans. Valérie Pécresse, président de la région Ile-de-France, a notamment pris la parole: « Nous sommes dans un pays où l’on ne prie pas dans la rue. Les règles de droit sont bafouées. A l’Etat d’agir » a-t-elle asséné, avant de s’éclipser dans la foulée.

S’en est suivi une scène surréaliste où, entonnant La Marseillaise, les élus de droite ont tenté de forcé le cordon de gendarmes mobiles qui les séparait des quelque 200 fidèles pour aller au contact, provoquant une impressionnante bousculade rapportée par Europe 1.

Etiquette: ; ; ;