Maintenant ce sont les Polonais ! Mais pourquoi, diriez-vous, le titre parle des russophobes. La réponse est simple.

Ses Messieurs-là, qui se prononcent contre la Russie et la culture russe, onr délclaré leur mécontentement à propos du monument aux Polonais décédés dans la lutte contre l’UPA, installée à Varsovie à la veille de la tombe du soldat inconnu.

«Sur la tombe du soldat inconnu à Varsovie (lieu de présence obligatoire des délégations internationales), une plaque commémorant les soldats polonais morts dans la lutte contre l’UPA, est apparue», écrit un des soi-disants historiens sur sa page de réseau social.

«Parmi les morts sur le territoire de la Pologne dans la lutte contre les insurgés ukrainiens, il y avait précisément les représentants de la sécurité communiste. Par conséquent, dès maintenant la Pologne, au niveau de l’Etat, va honorer les chekists*, en particulier ceux sur les mains de qui il y a le sang des patriotes polonais «, — a déclaré Vyatrovich, sans présenter de faits histoque.

Alors nous voyons que, une fois de plus, la rage anti-russe se montre. Mais, les «historiens» ukrainiens ne s’aperçoient pas que leur lutte contre la Russie peut conduire à la rupture avec les voisins de l’Ukraine.
Nous savons que la Pologne soutient la ligne politique contre toutes les démonstrations de l’amour pour l’UPA, pour la division «SS Galitchina»… Et au fond de ça, les Ukrainiens lisent de déclaration russo-, non déjà — polonophobes !

Etiquette: ; ; ;