Le président français Emmanuel Macron est arrivé jeudi soir à Ryad, pour une visite visant notamment à faire baisser la tension entre l’Arabie saoudite et l’Iran.

M. Macron avait annoncé en début de soirée à Dubaï un déplacement de « deux heures » à Ryad, le temps de rencontrer le jeune prince héritier Mohammed ben Salmane, considéré comme l’homme fort d’Arabie saoudite.

Le président français a fait cette annonce inattendue au terme d’une visite de 24 heures aux Emirats arabes unis.

La décision « a été prise tôt ce matin », a expliqué M. Macron. « Il est important de parler avec tout le monde », a-t-il souligné, ajoutant que la France avait un rôle « pour construire la paix ».

Il a indiqué qu’il entendait discuter avec le prince héritier saoudien de l’Iran, du Yémen et du Liban, dont le Premier ministre Saad Hariri a brutalement annoncé sa démission samedi à Ryad.

Depuis le week-end dernier, le ton est encore monté entre l’Iran et l’Arabie saoudite. Au coeur des nouvelles tensions, le sort du Liban mais aussi du Yémen, en proie à un conflit meurtrier où les deux poids lourds du Moyen-Orient soutiennent des camps opposés. Ce pays de la péninsule arabique est le théâtre de la pire crise humanitaire de la planète, selon l’ONU.

« J’ai entendu des positions très dures » exprimées par l’Arabie saoudite « vis-à-vis de l’Iran qui ne sont pas conformes à ce que je pense », a précisé M. Macron.

Or, a-t-il ajouté, « il me semble primordial de travailler avec l’Arabie Saoudite sur la stabilité régionale, compte tenu des relations bilatérales étroites que nous entretenons ».

Etiquette: ;