L’ancien Premier ministre libanais Saad Hariri est détenu par les autorités saoudiennes, selon des sources libanaises, qui auraient été assignées à résidence à Riyad, apparemment dans le cadre de la campagne saoudienne visant à pressurer l’Iran et son allié libanais, le Hezbollah.


L’information sur la détention forcée de Hariri a été fourni vendredi par des sources bien informées à Beyrouth. Il offre de nouvelles preuves importantes des tactiques utilisées par le prince héritier saoudien Mohammed bin Salman pour renforcer son pouvoir en mobilisant le sentiment anti-iranien au pays et à l’étranger.

Etiquette: ;