91 ans, la reine Elizabeth II passe peu à peu le relais à son fils et héritier comme lors de la «journée du Souvenir», dimanche, lors de laquelle le prince Charles déposera une couronne de fleurs à la place de sa mère.

A l’occasion de son 21e anniversaire, Elizabeth avait promis de «consacrer toute sa vie, qu’elle soit longue ou brève» au service de ses sujets.

Et si les experts de la monarchie assurent que la reine n’envisagera jamais l’abdication ou la régence, soixante-dix ans après ce serment, elle commence à déléguer quelques-unes de ses responsabilités au Prince Charles, 69 ans.

«Il existe des façons d’assurer beaucoup de fonctions publiques sans forcément impliquer personnellement la reine», estime le spécialiste du droit constitutionnel, Bob Morris. «Les proches de la reine vont envisager davantage ces alternatives, de façon à tenir compte de son état de santé».

La cérémonie de dimanche à l’occasion de la «journée du Souvenir», organisée chaque année en hommage aux victimes des conflits, est l’une des occasions pour le peuple britannique de voir sa souveraine. La reine ne l’a d’ailleurs manqué que six fois au cours de ses 65 ans de règne: deux fois lorsqu’elle était enceinte et quatre fois car elle était à l’étranger.

Mais cette cérémonie implique de rester debout un long moment, par un temps annoncé froid et humide.

Elizabeth II préfère regarder la cérémonie depuis le balcon du ministère des Affaires étrangères, en compagnie de son époux, le prince Philip. Âgé de 96 ans, celui-ci a pris sa retraite de ses engagements publics en août.

«La reine souhaite être aux côtés du duc d’Édimbourg et il sera au balcon», a expliqué une porte-parole du palais de Buckingham. «A la demande de Sa Majesté, le prince de Galles déposera une couronne en son nom».

Etiquette: ;