En Catalogne, au lendemain de la sortie de prison de la présidente du parlement catalan Carme Forcadell, dont la caution de 150 000 euros a été réglée par les puissantes organisations indépendantistes Association nationale catalane et Òmnium Cultural, les deux organisations ont appelé à une nouvelle grande manifestation indépendantiste à Barcelone, ce samedi 11 novembre 2017.

« Prisonniers politiques, liberté, nous sommes la République catalane ». Voici le slogan sous lequel Association nationale catalane et Òmnium Cultural ont convoqué les citoyens « démocrates » et « ceux qui aiment la démocratie » à participer à cette mobilisation.

Pour faire de ce samedi « une journée nationale de la liberté », les organisateurs vont placer en tête du cortège les familles et les amis de ceux qu’ils appellent leurs « prisonniers politiques », c’est-à-dire les huit membres du gouvernement mis en détention provisoire et les deux leaders indépendantistes également derrière les barreaux, Jordi Sanchez et Jordi Cuixart.

« Face à ceux qui nous veulent déchirés et brisés, nous continuerons d’expliquer que nous sommes un seul peuple. » C’est ce qu’ont déclaré jeudi à la presse les deux entités, avant d’ajouter que le rassemblement serait « transversal et radicalement pacifique ».

Pour montrer l’unité, les participants sont invités à porter des rubans jaunes, symboles de la lutte indépendantiste. La marche commencera à 17 h sur l’avenue Marina, à quelques kilomètres de la côte, et se terminera sur le bord de mer.

Etiquette: ;