Ils auraient confectionné des engins explosifs artisanaux, provoquant l’évacuation de leur établissement cannois.

C’est une mauvaise plaisanterie qui aurait pu avoir des conséquences dramatiques. Deux internes du lycée Bristol de Cannes (Alpes-Maritimes) ont été placés en garde à vue ce vendredi, soupçonnés d’avoir fait exploser la veille des bouteilles remplies de produits chimiques. Ces déflagrations avaient provoqué l’évacuation partielle de l’établissement.

Les deux élèves, mineurs, ont été interpellés à 14 heures 55 et placés en garde à vue au commissariat de Cannes, a expliqué la procureur de Grasse, Fabienne Atzori, confirmant une information de Nice-Matin. Tous deux ont nié devant les enquêteurs avoir confectionné ces engins explosifs artisanaux.

Etiquette: ; ;