Des centaines de militants d’un groupe religieux pakistanais bloquaient lundi la principale autoroute d’accès à Islamabad, perturbant fortement la circulation pour la 6e journée consécutive, sans que les autorités se décident à intervenir.

Quelque 2.000 manifestants campent sur cet axe stratégique, exigeant la démission du ministre de la Justice suite à une polémique au sujet d’un amendement, finalement abandonné, à la très controversée loi sur le blasphème.

Installés sur un pont routier à la limite entre Islamabad et la ville voisine de Rawalpindi, ils empêchent des dizaines de milliers de Pakistanais de se rendre chaque jour dans la capitale, où beaucoup travaillent.

Certains militants, armés de battes, fouillent toute personne s’approchant et bloquent le passage des voitures, jetant des pierres sur celles qui tentent d’approcher.

Etiquette: ;