Les Etats-Unis ont refusé de faire des frappes aériennes sur les forces de l’EI, laissant Al-Bukemal de Syrie, rapporte le ministère de la Défense.

Les Américains se sont référés au fait que les militants «se sont volontairement rendus à eux» et relèvent désormais des dispositions de la Convention de Genève sur le traitement des prisonniers de guerre.
Dans le même temps, le commandement du groupe russe a demandé pourquoi les terroristes avec des équipements de combat et des armes lourdes se regroupaient dans la zone contrôlée par la coalition internationale. Les militants allaient faire de nouvelles attaques contre les troupes syriennes dans la région d’Al-Bukemal.

Les Américains ne pouvaient rien dire.

Etiquette: ;