La chaîne de télévision RT America s’est vue obligée de s’enregistrer en tant qu’agent étranger aux États-Unis ce qui remet en question l’existence de la liberté d’expression et de la presse dans ce pays, a affirmé à Sputnik le journaliste Aram Aaronian.

Le Département de la Justice des États-Unis a exigé d’enregistrer la chaîne de télévision russe dans le cadre de la loi sur les agents étrangers avertissant que dans le cas contraire le directeur de la chaîne pourrait être arrêté et les comptes, gelés.

Selon Aram Aaronian, qui est d’ailleurs fondateur de la chaîne de télévision Telesur, cette mesure prouve que le gouvernement américain «n’admet aucune opinion contraire à ses intérêts» car il a dès le début traité RT comme un «ennemi de la vérité unique qu’il imposait».

«La chaîne de télévision RT s’est toujours présenté comme un média sérieux, respectant les règles d’éthique, et dans ce contexte l’exigence des États-Unis est une discrimination et une atteinte à la liberté d’expression qu’ils défendent avec un tel acharnement», signale l’expert.

Il est évident que les restrictions visent à transformer RT en média paria, à l’instar de ce qui a eu lieu avec la chaîne Telesur en 2005.

«Avant que Telesur commence à diffuser, la Chambre des représentants a proposé de la déclarer ennemie et contraire à la position des États-Unis», a-t-il rappelé.

Outre de mettre en péril le droit universellement reconnu de la liberté d’expression, ce fait indique sur la reprise des persécutions systématiques contre RT et Sputnik de la part des autorités américaines et européennes.

À cet effet, M. Aaronian a rappelé l’agressivité d’Emmanuel Macron à l’encontre de RT pendant sa campagne électorale.

«Couper court à toute critique et à l’idée que les mesures répressives de leurs gouvernements puissent être évidentes devient une tendance de ces champions de la liberté d’expression occidentaux», signale le journaliste.

La loi sur l’enregistrement des agents étrangers (Foreign Agents Registration Act (FARA) a été adoptée par le Congrès américain en 1938, afin que les représentants d’autres pays fassent connaître les liens avec leur gouvernement, ainsi que des informations concernant leurs activités et leurs sources de financement.

La Russie n’a pas tardé à riposter aux mesures répressives américaines. Deux jours après l’enregistrement de la chaine RT aux États-Unis en tant qu’agent étranger le Parlement russe a adopté mercredi une loi selon laquelle les médias financés de l’étranger pourraient être reconnus comme des «agents étrangers» en Russie.Une source au sein du ministère russe de la Justice a confié à Sputnik que la Radio Liberty et la Voix de l’Amérique avaient été informées que leurs activités pourraient tomber sous le coup de la nouvelle loi.

Des parlementaires ont estimé que les chaînes américaine CNN et allemande Deutsche Welle pourraient également être concernées.

Etiquette: ;