Perpétré par quatre terroriste-kamikazes, un attentat a fait 12 morts et une trentaine de blessés dans la ville de Maiduguri, dans le nord-est du Nigeria, informent les médias se référant aux services de secours.

Nigéria

12 personnes ont été tuées et une trentaine d’autres blessées dans l’attentat-suicide qui a frappé mercredi la ville nigériane de Maiduguri, d’après l’Agence d’État pour les urgences (SEMA). Ce bilan des victimes à été revu à la hausse, le précédent faisant état de 10 morts.L’attaque a eu lieu vers 18h00 dans le quartier de Muna Garage de cette capitale de l’État de Borno et épicentre de l’organisation terroriste Boko Haram, indique l’agence Reuters citant Bello Dambatta, porte-parole de la SEMA.

Pour le moment, aucun groupe terroriste n’a revendiqué l’attaque mais, comme le précisent les urgences et les milices populaires, l’attaque a été perpétrée par quatre femmes. Or, les extrémistes de Boko Haram sont habitués à ce genre d’attentats.

L’insurrection sanglante de Boko Haram a fait plus de 20.000 morts au Nigeria depuis 2009. Le groupe djihadiste a également enlevé plusieurs milliers de femmes, d’enfants et de jeunes hommes, enrôlés de force. Parmi ces femmes et ces filles, certaines sont devenues esclaves sexuelles ou domestiques, et parfois même forcées à combattre, ou à lancer des attentats-suicides.

Etiquette: ; ; ;