Depuis fin septembre, plus de 600 écoles ont fermé dans l’État du Guerrero, au Mexique. Jeudi, les autorités ont fini par admettre que ces fermetures étaient la conséquence des menaces des cartels de la drogue.

« Nous vous donnons l’ordre de suspendre les cours à Chilapa et dans toute la zone de la Montaña Baja. Laissez-nous travailler. » Le message, attribué à des narcotrafiquants du Guerrero, région du sud-ouest du Mexique, est apparu sur les réseaux sociaux fin septembre, selon le journal mexicain El Milenio. Ils menacent de représailles quiconque s’aviserait d’ouvrir les établissements scolaires de cette zone-clé du trafic de drogue au Mexique.

En conséquence, les équipes pédagogiques ont décidé par mesure de sécurité de fermer les écoles. Selon le blog del Narco, site spécialisé qui recensent les faits divers liés au narcotrafic, près de 650 établissements et 60 000 enfants sont concernés, ainsi que 3 400 membres du personnel.

Etiquette: ;