Des centaines de manifestants se sont rassemblés samedi à Paris pour protester contre la vente de migrants africains réduits en esclavage en Libye, ont rapporté les médias français.

 

Le trafic d’êtres humains qui sévit sur le territoire libyen et qui a été révélée en début de semaine par la télévision américaine CNN, a provoqué une véritable onde de choc à travers le monde.

Les images montrent de jeunes hommes qui attendent, en file indienne, de savoir à quel prix ils vont être cédés aux acheteurs qui les entourent.

Les tarifs sont très bas avec un prix de base fixé à 350 dinars libyens, soit 217 euros. Pour convaincre les acheteurs, les organisateurs n’hésitent pas à vanter les qualités des individus mis en vente, révèlent les images.

Certains témoignages racontent qu’une fois vendus les migrants sont victimes de torture et font l’objet de demande de rançons.

Plusieurs centaines de manifestants ont improvisé un rassemblement samedi devant le consulat de Libye à Paris, avant de se diriger finalement vers l’Ambassade Libyenne aux cris de « Non à l’esclavage en Libye » ou encore « Sarkozy assassin » (du nom de l’ancien président français Nicolas Sarkozy, ndlr), rapporte la journaliste française Sihame Assbague sur son compte officiel Twitter.

Etiquette: ; ;