L’ex-chef d’Etat de droite Sebastian Piñera affrontera le candidat socialiste Alejandro Guillier au second tour de l’élection présidentielle chilienne le 17 décembre, dont la clef semble détenue par la candidate d’extrême gauche Beatriz Sanchez, qui a créé la surprise au premier tour.

Le milliardaire Sebastian Piñera, 67 ans, donné favori pour succéder à la présidente de gauche Michelle Bachelet, était crédité de 36,64 % des voix, et le journaliste Alejandro Guillier, 64 ans, obtenait 22,69 % des voix, talonné par la candidate de la coalition d’extrême gauche Frente Amplio (20,28 %), selon des résultats partiels portant sur 98,95 % des bulletins de vote.

Remportant également un score inattendu, le candidat d’extrême droite José Antonio Kast, qui n’hésite pas à revendiquer l’héritage de la dictature d’Augusto Pinochet (1973 – 1990), a obtenu 7,92 % des voix, selon ces résultats diffusés dans la nuit de dimanche à lundi par l’autorité électorale chilienne (Servel).

Après son résultat inattendu, Beatriz Sanchez, 46 ans, a immédiatement exigé des explications publiques des instituts de sondage, qui l’avaient créditée de moins de 10 % des voix.

« Dermain je veux une explication ». « Si ces sondages avaient dit la vérité, nous serions au second tour », a-t-elle proclamé, assurant que les résultats rebattaient les cartes.

Etiquette: ; ;