La sénatrice russe Valentina Matvienko entend adresser à l’Onu et à l’Unesco une proposition visant à reconnaître la victoire contre le nazisme en tant que patrimoine mondial afin de contrecarrer les actions des pays qui tentent de réécrire l’histoire.

La Présidente du Conseil de la Fédération de Russie Valentina Matvienko a proposé de reconnaître la victoire sur le nazisme en tant que patrimoine mondial de l’humanité et créer une liste des monuments consacrés aux victimes du combat contre le nazisme.

«Je pense qu’il serait possible de reconnaître la victoire sur le nazisme en tant que patrimoine mondial de l’humanité et, par la suite, créer un Mémorial mondial de la Seconde Guerre mondiale, composé de mémoriaux et des monuments de tous les pays consacrés aux victimes du combat contre le nazisme», a déclaré Mme Matvienko.

La sénatrice a ajouté que cette mesure permettrait d’attirer l’attention de la communauté internationale sur les actions de certains pays qui tentent de «rayer des pages de l’histoire du XXe siècle écrites avec le sang de nos ancêtres». Mme Matvienko croit nécessaire d’adresser cette initiative à l’Onu et à l’Unesco.Dans un certain nombre de pays de l’Europe de l’Est se déroule actuellement une campagne de démantèlement des monuments érigés en mémoire des soldats soviétiques de la Seconde Guerre mondiale. En avril 2017, le parlement polonais a adopté la loi dite de «dé-communisation», qui prévoit l’interdiction de «la propagande du communisme et d’autres régimes totalitaires». Les amendements apportés à cette loi fin juin permettent de l’appliquer aux monuments glorifiant les soldats de l’URSS qui ont libéré la Pologne de l’occupation nazie.

Etiquette: