Le Réseau Syrien des Droits de l’Homme (SNHR) a fait savoir que plus de 26 mille enfants ont été tués depuis mars 2011 en Syrie.

Le SNHR a publié, un rapport relatif aux crimes commis en Syrie contre les enfants, à l’occasion du 20 novembre, « journée mondiale des droits des enfants ».

Le SNHR affirme d’abord que la Syrie est le pays du monde où les crimes commis contre les enfants sont les plus nombreux.

Selon ce rapport, 26 446 enfants sont morts suite aux attaques des parties impliquées dans le conflit.

Par ailleurs, le SNHR affirme que l’organisation terroriste Daech est responsable de la mort d’au moins 771 enfants.

Le nombre de victimes infantiles du groupe terroriste PKK/PYD serait lui de 127. De plus, le PKK/PYD serait responsable de l’enlèvement de 503 autres enfants.

Enfin, 1024 enfants auraient perdu la vie lors d’affrontements entre différents groupes armés et le régime syrien, et 701 autres auraient été tués par des groupes inconnus.

Le SNHR indique également dans son rapport, que les enfants sont les principales victimes de ce conflit interne qui dure depuis près de sept ans.

Depuis le début de la guerre, 1378 écoles et crèches ont été détruites, laissant 3,2 millions d’enfants dépourvus d’éducation.

La très garde majorité de ces écoles et crèches auraient été détruites par Daech, la Coalition ou d’autres groupes armés.

Le rapport du SNHR termine en pointant du doigt l’enrôlement par l’organisation terroriste PKK/PYD, d’enfants âges de 14 à 18 ans.

Le nombre d’enfants dans cette situation serait d’au moins 349.

Etiquette: ;