En 2015, les Emirats Arabes Unis avaient annoncé le lancement d’un projet prévoyant d’envoyer le premier astronaute arabe et musulman sur Mars, en 2021.

Le ministre russe de l’Industrie et du commerce, Denis Manturov, a annoncé la conclusion d’un accord entre les Emirats Arabes Unis et la compagnie russe « Roscosmos » pour entraîner et former le premier astronaute émirati.

Manturov a déclaré à la presse, à l’issue du lancement des travaux de la commission commune gouvernementale russo-émiratie pour la coopération économique et commerciale, dimanche à Abu Dhabi, qu’un accord avait été conclu entre les Emirats et la Russie pour la formation et l’entraînement du premier astronaute émirati, en Russie.

En Russie, les astronautes sont généralement entraînés au Centre des Etudes scientifiques et d’entraînement des cosmonautes « Youri-Gagarine », dans la ville de Korolev à la banlieue de Moscou.

Le centre avait entraîné 422 cosmonautes, dont 212 avaient voyagé dans l’espace, entre 1961 et 2010.

Des cosmonautes de 33 pays, dont la Syrie, le Japon, le Brésil, l’Afghanistan, la France, la Corée du Sud, la Grande Bretagne et l’Inde, ont été formés dans ce centre.

L’accord entre la Russie et les Emirats s’inscrit dans le cadre des efforts émiratis de faire parvenir les humains à la planète Mars, dans les prochaines décennies, à travers la stratégie « Mars 2117 », annoncée en février dernier, visant à construire la première colonie humaine sur Mars.

 

Etiquette: ; ;