Le régime nord-coréen a procédé à un nouveau tir de missile pour la première fois depuis deux mois, défiant ainsi les menaces de Donald Trump.

Séoul a répondu à ce qu’elle juge comme une «provocation» en procédant à un test de missile.

La Corée du Nord a procédé ce mardi à un nouveau tir de missile balistique, selon l’état-major sud-coréen. Le tir a eu lieu à Pyongsong, dans le sud de la province de Pyongan, aux alentours de 19h17 (heure française) et l’engin aurait survolé la mer du Japon, précise l’armée sud-coréenne, indiquant avoir elle-même effectué un test de missile en réponse à cette «provocation». Des analyses sont en cours pour déterminer le type d’engin lancé par Pyongyang. À Washington, le Pentagone dit quant à lui avoir «détecté un probable tir de missile en Corée du Nord». «Nous sommes en train d’évaluer la situation et fournirons plus de détails quand nous en aurons», ajoute-t-il.

Etiquette: ;