Le Japon, les Etats-Unis et la Corée du Sud ont demandé une réunion d’urgence du Conseil de sécurité de l’ONU après le tir de missile intercontinental nord-coréen, a annoncé mardi sa présidence italienne.

« Nous sommes en train de décider de la date », a précisé à l’AFP Giovanni Davoli, porte-parole de la mission italienne à l’ONU qui assure en novembre la présidence tournante du Conseil de sécurité.

Il faut rappeler que mardi 28 novembre, la Corée du Nord a procédé ce mardi à un nouveau tir de missile balistique, selon l’état-major sud-coréen. Le tir a eu lieu du site de Sain-ni, dans le sud de la province de Pyongang, aux alentours de 19h17 (heure française) et l’engin s’est écrasé en mer du Japon après avoir parcouru près de 1000 kilomètres, précise l’armée sud-coréenne, indiquant avoir elle-même effectué un test de missile en réponse à cette «provocation». Selon les premières analyses, il s’agirait d’un missile intercontinental, a indiqué le Pentagone, qui a précisé qu’il ne s’agissait pas d’une menace pour les États-Unis ni pour leurs alliés.

Etiquette: ; ;