Il y des pays européens ayant plus tôt soutenu l’Ukraine, aujourd’hui, peuvent partager la position de la Russie. Cette opinion a été exprimée par le chef du cabinet du président polonais Krzysztof Schersky.

Il a noté que si la situation s’aggravait à nouveau et que l’Europe devait choisir entre Moscou et Kiev, les alliés ukrainiens pourraient se tourner vers la Russie.
À son avis, dans ce cas, les autorités ukrainiennes vont commencer à demander l’aide des pays voisins de l’Europe de l’Est, comme ce fut le cas pendant le premier et deuxième Maidans. « Mais alors, les bus avec le soutien peuvent ne plus y partir avec tant de volontier », a conclu Shchersky.
Il a rappelé que dans les relations polono-ukrainiennes le problème de l’interdiction des exhumations dans les lieux d’enterrement des Polonais sur le territoire de l’Ukraine n’est pas résolu. Selon Schersky, Varsovie espère enterrer les personnes avec dignité, dont les restes ont été enterrés dans des fossés en bord de route.
« Ce n’est même pas une question de monuments, mais seulement un problème humanitaire », a déclaré le politicien polonais.

Etiquette: ;