L’ex-premier ministre égyptien Ahmed Chafiq a affirmé mercredi 29 novembre que les Emirats arabes unis où il réside l’empêchaient de quitter leur territoire, quelques heures après avoir annoncé son intention d’être candidat à l’élection présidentielle de 2018 en Egypte. 

L’ancien Premier ministre égyptien et candidat à l’élection présidentielle Ahmed Shafiq

« J’ai été surpris d’apprendre qu’on m’interdisait de quitter la nation amie des Emirats arabes unis pour des raisons que je ne comprends pas », a déclaré M. Chafiq dans une vidéo.

L’ancien premier ministre, qui pourrait être opposé à l’actuel chef de l’Etat égyptien Abdel Fattah Al-Sissi en 2018, a indiqué qu’il souhaitait faire « une tournée auprès des Egyptiens de la diaspora » avant de rentrer dans son pays dans les jours qui viennent. La décision des Emirats est « une interférence dans les affaires intérieures de mon pays », a-t-il dénoncé dans sa vidéo.

 

Etiquette: