La notion de « progrès suffisants » est essentielle pour que l’UE à 27 décide de passer à la deuxième phase des négociations sur la future relation entre le Royaume-Uni et les Européens.

Dans une lettre à Michel Barnier, le négociateur en chef de l’UE, le Parlement européen a mis en garde le Royaume-Uni. « Des progrès supplémentaires sont nécessaires » sur les droits des citoyens européens au Royaume-Uni après sa sortie de l’UE et la question de la frontière en Irlande, résume un communiqué de presse accompagnant une lettre du référent pour le Brexit du Parlement européen, Guy Verhofstadt.

« Des problèmes considérables persistent, qui posent la question fondamentale de savoir si des progrès suffisants ont été enregistrés », écrit le député belge, chef de file des libéraux au Parlement européen. Une solution « satisfaisante » face aux préoccupations mentionnées dans la lettre « déterminera l’évaluation du Parlement sur la question de savoir si des progrès suffisants ont été atteints », insiste M. Verhofstadt auprès de Michel Barnier.

La notion de « progrès suffisants » est essentielle pour que l’UE à 27 décide de passer à la deuxième phase des négociations sur la future relation entre le Royaume-Uni et les Européens, en particulier sur un futur accord commercial. Le Royaume-Uni espère obtenir ce feu vert au cours d’un sommet des dirigeants de l’UE à la mi-décembre à Bruxelles.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/referendum-sur-le-brexit/article/2017/11/29/brexit-le-parlement-europeen-demande-a-londres-de-faire-des-progres_5222333_4872498.html#Hxb9lczPOeviKFXI.99

Etiquette: ;