En Syrie, environ un millier de personnes des Balkans, les pays de la région ont peur de leur retour

Un millier de personnes des Balkans occidentaux sont allés à la guerre en Syrie et en Irak, et la collaboration étroite entre les pays de la région pour neutraliser la menace en cas de retour des islamistes radicaux est nécessaire, a-t-on déclaré aujourd’hui lors d’une conférence sur la sécurité régionale à Brdo.

Le secrétaire général du Conseil de la coopération régionale, Goran Svilanovic, a déclaré que parmi les facteurs qui favorisent la propagation des idées extrémistes figurent les problèmes économiques et sociaux, ainsi que la propagande.

Il a cité des données : de 2012 à 2017, 5 000 résidents de pays européens, dont 1 000 personnes de la région des Balkans, sont partis pour le Moyen-Orient. 200 personnes sont mortes.

« Le terrorisme est un problème commun à tous les Etats, et il doit être reconnu et gagné », a souligné M. Svilanovic.

Etiquette: ; ;