En France, un lot de champignons venu de la Biélorussie et contenant des traces de césium-137 radioactif a été arrêté, a rapporté Reuters en référence à l’Institut de sûreté nucléaire de l’IRSN.

Il est à noter que bien que les champignons ne constituent pas une menace pour les consommateurs, une cargaison pesant 3,5 tonnes a été détruite dans une usine d’incinération spéciale.

L’IRSN a indiqué qu’une personne qui consommait une douzaine de kilogrammes de champignons biélorusses recevrait le même effet qu’un rayonnement naturel pendant l’année.

Etiquette: ;