Le missile balistique « Hwasong 15 » de la Corée du Nord capable de voler plus de 13.000 kilomètres, a dit ce vendredi à Reuters un porte-parole du ministère de la défense sud-coréen.

Il y a deux jours, Pyongyang a procédé à un nouveau tir de missile qui s’est abattu près des côtes japonaises, s’attirant une nouvelle fois les foudres de la communauté internationale.

Ce missile nord-coréen est équipé de nouveaux réacteurs et sa taille est nettement supérieure à celle de ses prédécesseurs, selon les experts qui ont analysé les images du lancement.

Pyongyang, qui les a abondamment diffusées, assure que le Hwasong 15 a mis les Etats-Unis à portée de tir et Kim Jong-un a proclamé l’accomplissement de l’objectif « historique » d’accéder au statut de puissance nucléaire.

Les experts, basés aux Etats-Unis, ont ajouté qu’il suffisait peut-être encore de deux ou trois tests pour que la Corée du Nord dispose d’un missile apte au combat.

La dernier test de missile de Pyongyang a déclenché une nouvelle volée d’insultes de Donald Trump, qui a qualifié le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un de « Petit Rocket Man » et de « chiot malade ». Le président américain a également estimé que les efforts diplomatiques chinois visant à convaincre la Corée du Nord à faire une pause dans son programme d’armement étaient un échec.

Etiquette: ;