Le parlementaire russe Kazbek Taïssaev croit que la Corée du Nord ne veut pas une guerre nucléaire mais les menaces américaines la font y être prête.

Après s’être rendu en Corée du Norden tant que chef d’une délégation de la Douma d’État russe, le parlementaire Kazbek Taïssaev a raconté à Sputnik comment les habitants de ce pays évaluaient leurs relations avec les États-Unis.

«Ils en parlent constamment et dans tous les journaux, ils ne le cachent pas. Ils ne veulent pas la guerre, ils veulent vivre une vie normale, mais s’il y a une menace des États-Unis, ils sont moralement prêts pour cette guerre», a-t-il déclaré.

En parlant de la feuille de route russe proposée pour résoudre la crise, le député a noté que Pyongyang était prêt à discuter des initiatives de Moscou.

«Ils sont prêts pour la discussion. Nous avons eu des pourparlers francs. Nos avis divergent sur certains sujets, mais en général, ils sont prêts à négocier et prêts à discuter des initiatives pacifiques russes», a ajouté M.Taïssaev.

La Corée du Nord a procédé cette semaine à un nouveau tir de missile de type intercontinental (ICBM), le Hwasong-15, qui s’est abattu près des côtes japonaises. Il s’agit du premier tir de missile nord-coréen depuis la mi-septembre.

Il intervient une semaine après la décision de Donald Trump de réinscrire la Corée du Nord sur la liste américaine des pays soutenant le terrorisme, décision qui a ouvert la voie à de nouvelles sanctions contre Pyongyang.

Etiquette: ; ; ;