La première ministre britannique a affirmé que Londres et Bruxelles étaient « sur le point » de passer à la seconde phase des négociations.

Jeudi midi, Margaritis Schinas indiquait que l’UE était « toujours en discussions avec Londres ».

Dans la soirée, un porte-parole de Downing Street avait simplement affirmé que « les discussions sur l’avancée du processus du Brexit sont en cours ».

« Nous n’y sommes pas encore », avait dit de son côté une source au sein du gouvernement.

Un responsable du DUP, petit parti unioniste nord-irlandais qui avait refusé de donner son blanc seing au premier projet d’accord en début de semaine, avait lui aussi sobrement indiqué jeudi soir que les discussions se poursuivaient.

Les difficultés rencontrées dans les négociations ont conduit la Première ministre écossaise à accuser jeudi le gouvernement britannique « d’incompétence » sur le dossier du Brexit. Nicola Sturgeon estime que ces difficultés sont autant de preuves supplémentaires de la nécessité de rendre l’Écosse indépendante.

« Plutôt que d’avoir notre avenir entre nos mains, nous sommes à la merci du gouvernement conservateur. Nous devons reprendre le contrôle de notre destin, et le plus tôt sera le mieux », a-t-elle martelé.

Etiquette: ; ;