Un homme de 35 ans a trouvé la mort dans l’incendie a priori accidentel d’un campement de Roms dans les quartiers nords de Marseille, dans la nuit de vendredi à samedi, a-t-on appris samedi de source policière.

Chute d’un brasero. « L’homme a été identifié par sa famille, il s’agit d’un Rom de 35 ans, installé dans ce squatt depuis quelques semaines apparemment », a précisé à l’AFP le commissaire Dominique Nivaggioni, de la direction de la sécurité publique des Bouches-du-Rhône. « L’incendie est vraisemblablement accidentel, dû a priori à la chute d’un brasero qui a mis le feu à des déchets », a ajouté cette même source.

Dégâts. Les marins-pompiers de Marseille sont arrivés sur les lieux de l’incendie, dans le quartier de la Calade, dans le XVe arrondissement, vers 01h30 du matin samedi, mais le feu était alors déjà très avancé, ont-ils dit à l’AFP. Le sinistre a ravagé le camp de fortune des familles roms installées sur place, ainsi qu’un entrepôt désaffecté voisin, un bâtiment muré et fermé qui présente désormais des risques d’effondrement, ont précisé les marins-pompiers.

Etiquette: ; ;