En visite sur la péninsule russe d’Iamal, gigantesque site de production de gaz naturel liquéfié, le ministre saoudien de l’Énergie a semblé intéressé par la perspective de coopérer avec la Russie dans le domaine énergétique.

Vladimir Poutine a proposé à l’Arabie saoudite une coopération plus étroite dans le secteur énergétique, incitant Riyad à acquérir du gaz naturel liquéfié russe.

«Achetez notre gaz, économisez votre pétrole», a appelé le chef d’État russe, s’adressant au ministre saoudien de l’Énergie Khaled al-Faleh arrivé en visite sur la péninsule d’Iamal, immense champ gazier dans le nord de la Russie.«C’est pour cela que je suis ici», a répliqué le ministre, félicitant le Président russe à l’occasion du lancement de la production de gaz liquéfié à l’usine Yamal LNG. L’homme fort de l’État russe et l’officiel saoudien ont ensuite échangé à mi-voix quelques répliques qui ont échappé aux journalistes.

Selon Vladimir Poutine, la coopération de Moscou et Riyad dans le domaine leur permettra de passer de la concurrence au partenariat, ce qui aura des effets positifs pour les deux pays.

«Si nous continuons de travailler de cette manière, nous nous transformons de concurrents en partenaires, et tout le monde ne fait que tirer du bénéfice de notre travail commun», a indiqué le chef d’État russe.

Khaled al-Faleh a de son côté estimé que ce type de coopération serait en mesure de transformer le marché mondial de l’énergie. Rappelant que Riyad et Moscou avaient déjà des initiatives communes en matière de pétrole, il a observé que ces deux types de combustible étaient étroitement liés. «Nous espérons que la Russie et l’Arabie saoudite travailleront ensemble. Des sociétés de nos pays opéreront ensemble», a-t-il conclu.

Etiquette: ; ;