La police colombienne a arrêté samedi dans le nord-est du pays Juan Carlos Mesa, alias «Tom», l’un des trafiquants de drogues les plus recherchés pour l’arrestation duquel les États-Unis proposaient une récompense de deux millions de dollars, a annoncé le ministère de la Défense.

Juan Carlos Mesa, arrêté dans la région de El Peñol (département d’Antioquia) dirigeait l’«officine de Envigado», une organisation criminelle apparue au lendemain de la chute de Pablo Escobar, le baron de la drogue en Colombie, abattu par la police en décembre 1993.

Juan Carlos Mesa figurait sur la «liste Clinton», du nom de l’ancien président américain Bill Clinton, établie pour combattre le trafic de drogues et le blanchiment d’argent, a souligné sur les réseaux sociaux le ministère colombien de la Défense.

Le département américain du Trésor avait désigné en 2014 l’«officine de Envigado» comme une organisation de trafic de drogues, l’accusant aussi, entre autres de blanchiment d’argent et d’extorsion de fonds.

Juan Carlos Mesa était également soupçonné d’être en lien avec le clan du Golfe (el Clan del Golfo), le principal groupe de narco-trafiquants en Colombie.

Le trafiquant a été arrêté alors qu’il fêtait son anniversaire en compagnie de plusieurs femmes et de Jhon Jairo Velásquez Vásquez, dit «Popeye», un lieutenant de Pablo Escobar, selon le quotidien El Tiempo.

La Colombie est le principal producteur mondial de la feuille de coca, qui sert à fabriquer la cocaïne. Le pays a produit 866 tonnes de cette drogue en 2016, selon les Nations unies.

Etiquette: ; ;