Le ministère turc des Affaires étrangères a condamné samedi le recours à une force excessive par Israël contre les manifestants palestiniens dans la ville de Jérusalem.

Les forces israéliennes ont fait usage d’une force excessive à l’encontre des manifestants palestiniens, qui protestaient contre la décision du président américain Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme la capitale d’Israël, selon un communiqué du ministère.

Le communiqué a déploré la mort de quatre Palestiniens, ainsi que les blessures de plusieurs centaines de manifestants par les forces israéliennes, et a déclaré: « Nous condamnons fermement l’utilisation d’une force excessive par Israël. »

Hier vendredi, des manifestations en protestation contre la décision américaine avaient éclaté dans la plupart des villes palestiniennes, débouchant sur des affrontements entre des jeunes Palestiniens et l’armée israélienne en Cisjordanie ( y compris Jérusalem ) et à la frontière entre la Bande de gaza et Israël.

Le bilan, arrêté à ce soir, fait état de quatre martyrs et plus de mille blessés lors d’affrontements avec l’armée israélienne en Cisjordanie (y compris Jérusalem ), ainsi que lors des raids israéliens sur la Bande de Gaza.

Trump avait annoncé mercredi dernier, dans un discours télévisé depuis la Maison Blanche, la reconnaissance officielle par son pays de Jérusalem (Est et Ouest) comme la capitale d’Israël et le début du transfert de son ambassade dans la ville occupée, suscitant ainsi une vague de colère arabe et musulmane et une large réprobation internationale.