Lors de sa dernière session plénière de 2017 qui se tiendra à Strasbourg du 11 au 14 décembre, le Parlement européenrecevra va décerner le prix Andrei Sakharov, va adopter une résolution sur le Brexit et va discuter les mesures découlant du démantèlement du « dossier de Panama ».

Le programme de quatre jours de la session du Parlement européen prévoit la discussion et l’adoption de résolutions sur un certain nombre d’autres questions des domaines économique, social, juridique, environnemental et culturel.

«Il est devenu une tradition que la session plénière de décembre, est celle des droits de l’Homme et des libertés. C’est pourquoi lors de cette session, le Parlement européen décerne le Prix Sakharov « Pour la liberté de pensé ». Cette année, comme vous le savez, le lauréat n’est pas unique. En particulier, c’est l’Assemblée nationale du Venezuela. En principe, le prix est décerné à l’opposition démocratique, mais il comprend l’Assemblée nationale », a déclaré Jaume Duc, directeur du service des représentants officiels du Parlement européen.

Le prix sera remis au président de l’Assemblée nationale Julio Borges et à quelques représentants de l’opposition.

«Aussi le mercredi, mais le matin, il y aurait le lieu les débats les plus importants de cette semaine sur la préparation du sommet parlementaire UE les 14 – 15 décembre, en particulier, en ce qui concerne les négociations sur le retrait du Royaume-Uni », a poursuivi le chef du service de presse du Parlement européen.

Le même jour, les députés adopteront une résolution sur le Brexit.

Dans le cadre de la préparation du Conseil européen, les questions de défense, de politique sociale de l’UE, d’éducation et de migration seront également abordées.

L’ordre du jour de la session comprend un certain nombre d’éléments liés à la politique internationale. Ainsi, le mardi, les députés discuteront de l’état de mise en œuvre de l’accord nucléaire avec l’Iran, la reconnaissance par le président américain Donald Trump Jérusalem comme capitale d’Israël, la persécution des musulmans des Rohingya à Myanmar et de l’instabilité en Afghanistan.

Le même jour, des débats auront lieu sur la situation des migrants en Libye et sur les efforts supplémentaires déployés par l’UE pour protéger les droits des migrants, y compris en cas de persécution pour des raisons religieuses.

Mercredi, il y aura une discussion sur la perspective d’étendre l’espace Schengen à la Bulgarie, à la Roumanie et à la Croatie.

Selon la tradition établie, les députés européens aborderont jeudi l’état des droits de l’homme et de la démocratie dans le monde. Les sujets de leur attention à cette session sont la liberté d’expression au Vietnam, les problèmes de l’opposition au Cambodge et la persécution des femmes au Salvador.

Etiquette: ;